Signe Sagittaire

Signe Sagittaire
5 (100%) 4 votes

Symbole : La référence aux phénomènes de la nature est difficile avec ce signe puisque, depuis l’épreuve du Scorpion, la végétation n’est plus. L’énergie sagittarienne opère une projection de ce que le Scorpion a amassé pour le destiner vers un but. C’est en quoi se justifie l’image du centaure décochant une flèche en direction ascendante. Il s’agit de relier le proche au lointain pour faire triompher celui-ci sur celui-là, grâce à l’union de l’inférieur et du supérieur, le cavalier se doublant de la puissance du cheval en faisant corps avec son coursier, les jambes contre les flancs (rapport du Sagittaire avec les cuisses dans «l’Homme-Zodiaque»). Le feu sagittarien peut renoncer à servir (comme dans le Lion) la magnificence de l’égo pour atteindre l’expérience trans individuelle.

Et à l’inverse des Gémeaux, le signe opposé, qui sont dualité et différenciation, au Sagittaire est le règne de l’unification, de la réunion, de la fusion, de la synthèse. Il est sous les auspices planétaires de Jupiter, principe de cohésion, de coordination, de globalisation.

Psychologie : A la souche de cette nature, il y a un Moi en intensité ou en expansion qui cherche ses propres limites et aspire à les dépas-ser, comme pour atteindre un « au-delà du Moi ». D’où une aspiration à une certaine dimension ou élévation qu’il cherche dans un transport, que celui-ci soit élan de participation au monde, d’intégration à. la vie collective, révolte stimulante contre une puissance à dominer ou simple inflation du moi qui se perd en ivresse de grandeur. Dialectique : Les orientations extrêmes de ce signe double sont très accentuées :

  1. Si le thème est harmonique, le sujet tend vers un conformisme confortable; adapté, il s’assimile les bonnes manières, se conforme aux usages établis, est partisan de la légalité, de l’ordre, des conventions sociales. C’est un être épanoui, euphorique, ayant du savoir-faire, droit, loyal, chevaleresque, amoureux de prestige et d’honorabilité.
  2. Si le thème est dissonant, il tend à l’indépendance farouche, à la révolte. D’instinct, il s’insurge contre la vérité de son milieu et se comporte comme un inadapté en rupture de ban. Son besoin d’émancipation prime tout.

Volonté insurrectionnelle contre les habitudes, lieux communs et préjugés; passions impérieuses, élans audacieux, ruades fougueuses de pur-sang… S’il est extraverti, il est tenté par l’aventure dans sa rencontre avec le monde ; c’est un athlète, un sportif, au tempérament nomade, qui a avant tout la passion des voyages, de l’explorateur à l’affût d’horizons nouveaux, porté vers un toujours ailleurs…  S’il est introverti, ce qui prime, c’est l’aventure dans la rencontre avec soi-même, il cherche cet au-delà auquel il aspire en lui-même, dans l’atteinte de ses formes morales et spirituelles les plus élevées. Son élan est dirigé vers la connaissance, la culture, la religion, la perfection de soi; il vise un idéal, une sagesse au bout de son voyage intérieur. Destinée : Suivant la première manière, il est un mobile en perpétuels voyages, un aventurier fait pour les épopées, les expériences à longue portée. Suivant la seconde, il tend vers une vie intérieure intense qui débouche sur un accomplissement moral, philosophique ou spirituel.

Sagittaire typique en raison de l’occupation du signe par le Soleil, Mercure, Vénus et Saturne, Charles VI offre l’exemple d’une âme avide de s’évader du banal quotidien et de vivre à la plus grande dimension, sous l’aspect extraverti du mouvement, du bruit, de l’agitation, de l’imprévu, de l’impérieuse nécessité d’une vie extérieure intense. Tout jeune, il excelle dans les sports, en particulier dans ceux, tout sagittariens, du tir à l’arc, du lancement du javelot et de la cavalerie. Mais la fièvre du perpétuel déplacement se présente vite comme un trait majeur de son caractère. Jeune roi, il « se déplaçait souvent, soit pour chasser, soit simplement par suite de ce besoin de mouvement et de changement qui tenaille toujours sa nature fantasque. Que de fois on le vit à Compiègne, à Senlis, à Melun, pour ne point parler des grands voyages ! Quand Charles réside à Paris, il habite tantôt au Louvre, tantôt à l’hôtel Saint-Pol  ». Détail à signaler : dans cet hôtel, la cheminée de sa chambre est ornée de grands chevaux de pierre. Autre point à noter : l’accident de sa 240 année qui voit éclater sa folie se produit alors qu’il est à cheval. Se plaisant aux grandes chevauchées, il se lancera dans diverses expéditions militaires et sillonnera les grandes routes de son royaume. Quant à Charles VII, son Ascendant et son Mars en Sagittaire sont reconnaissables dans son instinct nomade qu’accentue l’instabilité de sa nature Pois-sons. Il fut toute sa vie le voyageur allant de ville en ville, de château en château, ne se fixant nulle part.

1 commentaire sur “Signe Sagittaire”

En savoir plus sur le Sagittaire ! – Annuaire pro Genève

[…] Signe Sagittaire […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *