Le spiritisme est une conviction personnelle

[liste_consultants][/liste_consultants]

Connaissez-vous la fameuse question qu’on utilise  quelque fois qu’on on parle de spiritisme ?

Esprit est-tu là ? À plusieurs concentrés autour d’une table, on invoque ensemble les esprits de l’au-delà…. Ceci est une démonstration classique mais connaissez le spiritisme ?

Dans un premier temps, pratiquer le spiritisme est une conviction personnelle, le fait de le pratiquer ou de l’invoquer est déjà un signe. Le considérant comme un aventure au départ, il peut présenter un bon côté mais aussi un danger potentiel pour celui qui s’y aventure. Le spiritisme peut être pratiqué par un individu seul face à son destin. Ayant comme support une planche sur laquelle sont inscrites un « oui », un « non » et un « au revoir » ou éventuellement d’autres mots selon la présentation de la planche. Pour répondre à vos questions, un morceau de bois avec une forme particulière éventuellement une goutte vous servira de guide sur les lettres de la planche qui formeront une réponse.

Le oui-jà                        

Comme il a été dit auparavant, toucher au spiritisme est étant adepte du le oui-jà n’est guère un jeu d’enfant. C’est s’aventurer dans un domaine très délicat car il peut aboutir à des conséquences néfastes. Toucher à l’esprit, tâtonner avec l’au-delà pourrait être un exploit, mais tout exploit ne résulte pas toujours à des résultats bénéfiques. Des dangers peuvent s’engendrer aux risques et périls de celui qui pratique le oui-jà. Face à votre planche, posant des questions de quelle nature que ce soit accédant à des réponses éventuelles, l’esprit qui vous répondra peut donner des réponses fatales. Pratiquer le spiritisme n’est guère un jeu. Accéder au oui-jà peut être au départ une aventure, mais sa finalité est un risque qui pourrait être fatal. Le spiritisme attire souvent en tant que jeu, il faut s’en méfier.